Guibril André Diop

Sénégal, sculpture


Né à Saint Louis du Sénégal en 1956 Vit et travaille à Dakar Formateur à l’Ecole Nationale des Arts du Sénégal, puis dans un collège dakarois, il a participé à plusieurs grandes expositions au Sénégal et dans le monde. Ses oeuvres figurent dans de nombreuses collections sénégalaises et étrangères. Il fait partie des artistes qui ont représenté le Sénégal au Festival de Lagos en 1977 et dans les grandes expositions du Sénégal à l’étranger notamment en Espagne, Allemagne, France... Parmi les artistes qui ont marqué l’histoire de l’art contemporain au Sénégal, il y a Guibril André Diop. Après des études à l’Institut National des Arts de Dakar, Guibril entame à partir de 1974, une pratique artistique alliant fer à béton, fer de récupération selon des techniques mixtes. Ici le fer n’est ni brûlé ni agressé. Il est courtisé, caressé, amadoué pour un rendu qui rappelle la symphonie du Jazz. Cet artiste qui se veut, par moment, sculpteur de la « musique », s’est assigné comme vocation de réécrire, à travers la sculpture, l’histoire des instruments de musique particulièrement ceux du Jazz. Sa prodigieuse production maintient une note de douceur et d’élégance en même temps qu’un souci de perfection. Bien enraciné dans la culture africaine où il puise l’essentiel de son inspiration, Guibril André Diop engage sa culture et son histoire.