Sammy Baloji
Congo RDC, photographie, vidéo

 


Né en 1978 à Lubumbashi, en République démocratique du Congo, Sammy Baloji vit toujours dans cette ville du Katanga. Diplômé en lettres modernes de l’université de Lubumbashi, il a débuté par la bande dessinée avant de se tourner vers la photographie. Il réalise notamment des reportages sur la culture du Katanga et l’héritage architectural de l’époque coloniale.

L’ethnographie, l’architecture et l’urbanisme sont les thèmes qu’il exploite. La lecture du passé congolais au présent n’est pour lui qu’une forme d’analyse de l’identité africaine actuelle après tous les régimes politiques que cette société a connu. Avec ses montages photographiques qui mêlent images du passé et du présent, il se penche sur une Histoire qui comporte de nombreuses zones d’ombre, notamment à l’époque coloniale. “L’exploitation minière du haut Katanga n’a pas échappé à l’histoire de la domestication des esprits et des corps, allant jusqu’au contrôle de la sexualité des indigènes. Les Belges ont même mené des recherches génétiques pour créer une nouvelle race de travailleurs idéaux”, raconte-t-il.

Il est membre et fondateur du Vicanos-Club, un collectif d’artistes créé avec quelques amis en 1993 à Lubumbashi. Au début, seule la bande dessinée était pratiquée. Puis se sont intégrées les activités de théâtre, l’audiovisuel et la photographie. Aujourd’hui, le Vicanos-Club est encore une des seules associations culturelles actives de la région, qui collabore étroitement avec l’Espace Culturel Francophone Halle de l’Etoile. Il a pris part à plusieurs expositions en France, Belgique, Afrique du Sud et a été récompensé lors des 7èmes Rencontres Africaines de la Photographie de Bamako en 2007.

+ sur afriqueinvisu.org (rechercher Baloji)