Le contenu de cette page nécessite une version plus récente d’Adobe Flash Player.

Obtenir le lecteur Adobe Flash


TGD8
Dakar - Sénégal du 25 décembre 2009 au 05 janvier 2010

la 8e édition de TGD (Tambacounda-Genève-Dakar)
un échange artistique initié par le CAP

Certains diront : « Encore un TGD ?! ». Mais TGD est une œuvre collective en cours de création. Depuis sa première édition en 2001 à Tambacounda, ses auteurs, nouveaux ou qui y reviennent, montrent la motivation à aller de l'avant pour vivre d'autres expériences à bord de ce train qui n'est pas prêt de s'arrêter.

Le défi de la 8ème édition était important : réunir à Dakar, la capitale sénégalaise, vingt artistes professionnels de différentes cultures et originaires de dix pays, ainsi que dix jeunes des régions de Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor et Dakar, avec des médiums d’expression et des démarches artistiques très variées. Les inviter à partager un lieu d'exposition, de workshop et de résidence, n’était pas gagné d’avance.

Au final, seize artistes internationaux et dix jeunes artistes des régions de Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor et Dakar seront présents à Dakar pour prendre part à TGD8.

Tous les artistes ont adhéré d’emblée aux principes simples du projet, avec une spontanéité, une authenticité, une ouverture, une générosité, un respect mutuel qui ont été les ferments de ce qui allait se réaliser durant dix jours et devenir finalement une expérience précieuse et intense pour chacun, à différents niveaux.

Les dix jeunes sélectionnés par Khalifa Dieng à Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor et Dakar n’ont pas été en reste. Ils ont eu le privilège de côtoyer des artistes professionnels internationaux et nationaux au parcours non négligeable, d'échanger avec eux pendant le montage de l'exposition au musée IFAN, le vernissage, le workshop à la Maison de la Culture Douta Seck et surtout pendant les moments de présentations des démarches artistiques. Certains jeunes ont eu le privilège de travailler avec des artistes leur proposant des démarches et des techniques qu’ils n’avaient, pour la plupart, pas encore eu l’occasion de découvrir. Ce fut le cas notamment de l'atelier de sérigraphie animé par le Suisse Christian Humbert-Droz, atelier qui a rencontré un grand succès auprès des jeunes artistes.

Le vernissage de l'exposition au Musée IFAN fut un succès énorme à plusieurs niveaux:
- Les oeuvres montrées dans cette exposition étaient d'une grande qualité
Igor Denegri et Khalifa Dieng, responsables du montage et de la scénographie, ont fait un travail remarquable, au point que beaucoup de visiteurs parlaient de pré-biennale
- les journalistes en charge de la communication ont réussi à faire parler de cet évènement dans beaucoup des chaînes de radios et de télévisions locales et étrangères, mais aussi dans la presse écrite qui nous a accompagné durant tout le projet
- Un parrain qui suscite le respect et l'admiration, Ousmane Sow, sculpteur sénégalais, était enchanté de parrainer cette édition. Il nous a donc fait l'honneur d'être présent le jour du vernissage et d'y tenir un discours fédérateur.
- le soutien de la mairie de Dakar, avec l'accompagnement dans l'organisation de M. Oumar Ndao, diecteur de l'éducation et de la culture
- La collaboration et l'implication de l'Ambassade de Suisse à Dakar dans la préparation de cette édition ont contribué à la réussite du vernissage. Nous lui devons également la présence de nombreuses personnalités du corps diplomatique d'autres ambassades et consulats présents à Dakar.

Le workshop à la Maison de la Culture Douta Seck fut également un énorme succès. Les artistes internationaux ont vraiment joué leur rôle de mentors auprès des jeunes. Nous y avons vécu des moments intenses d'échange et de confrontation d'idées dans le respect mutuel. Malgré les moyens limités mis à disposition, les produits d'atelier étaient de qualité et ont contribué à l'augmentation du patrimoine artistique de la Maison de la Culture comme en témoigne son directeur M. Mamadou Kébé.

Sidy Seck, critique d'art, conseiller technique au ministère de la culture du Sénégal et Secrétaire Général de la Section sénégalaise de l'Association Internationale des Critiques d'Art (AICA) a animé une conférence à la Maison de la Culture Douta Seck sur le thème de « la liberté piégée de l'artiste ». A travers ce thème, Sidy a voulu comme il dit « titiller les artistes sur ce qu'ils ont de plus cher, à savoir leur liberté. ». Cette conférence a suscité l'intérêt d'un public de qualité composé d'artistes, de commissaires d'exposition, de galeristes et de journalistes culturels.

L’équipe du CAP est sortie de ce projet comblée, non seulement en raison du véritable échange qui a eu lieu entre ces artistes de différents horizons et les jeunes invités, mais aussi par la qualité des expositions et de la conférence animée par Sidy Seck.

Le collectif Artistes Plasticiens remercie très sincèrement tous les organismes et personnes, dont certain-e-s l'accompagnent depuis plusieurs années, qui ont apporté leur soutien financier, logistique ou moral à cette édition et sans qui elle n’aurait pas pu se concrétiser. Chaleureux remerciements aux artistes de la 8ème édition, qui en ont emporté chacun un bout avec eux. TGD8 n’est pas mort, vive TGD9!

Le CAP

Pages des artistes

Vernissage de l'exposition

workshop à Douta Seck

Conférence

Visite à l'ìle de Gorée

Les dix jeunes artistes des régions de Tambacounda, Kédougou, Ziguinchor et Dakar





TGD8 est soutenu par:
l'Ambassade de Suisse à Dakar - Sénégal, La Mairie de Dakar - Sénégal, Eiffage Sénégal, le Département de la Culture de la Ville de Genève, la Fondation Sonatel - Sénégal, Service Culturel du Canton du Valais - Suisse, le Ministère de la culture et de la communication de la République d'Haïti



accueil / TGD1 / TGD2 / TGD3 / TGD4 / TGD5 / TGD6 / TGD7 / TGD9 / TGD10 /nos partenaires