Denise MILLET
Suisse
Céramique

"Au commencement, le grès répond à mon besoin de matière durable en m’offrant la solidité de la roche pour une vaisselle tournée, émaillée aux cendres.
Et puis… par la subtilité de son caractère aléatoire et spontané, la technique du raku me séduit.
C’est en Afrique noire que je découvre des pots vivants, sans vanité d’éternité, des objets éphémères confiés aux gestes usuels, une beauté offerte par la tradition. L’Afrique m’a ouvert à une simplicité matérielle et à la tranquillité du geste.
A présent, ma sensibilité s’exprime dans le plaisir du jeu avec la matière : scarification des terres brutes, brillance des polissages, reflets des ocres et des porcelaines enfumées.
Mes techniques de façonnage et de cuisson s’imprègnent les unes des autres et se métissent, elles sont la synthèse, peut-être éphémère, d’un long voyage."
Denise Millet est née à Genève en 1941. Elle a commencé la céramique en autodidacte dans les années 70. Céramiste suisse de premier plan, durant les vingt dernières années, son travail a été exposé dans de nombreuses galeries en Suisse, en Europe et elle a travaillé en Afrique et à Cuba.

Un petit miracle nous a été offert durant cette rencontre où la diversité des démarches artistiques de chacun a stimulé notre curiosité. Avoir une semaine devant soi, pouvoir se concentrer sur mon travail de l’argile a été une expérience unique. Unique aussi, le regard sur les démarches des autres artistes, venus parfois d’horizons lointains, leurs manières d’aborder le sujet de l’autorité avec leurs techniques d’expression. C’est une ouverture sur d’autres possibles.
Mon expression terre rend sensible l’autorité, force puissante qui nous vient de l’intérieur, comme une poussée ouvrant des passages.
Concrètement, une série de portes puis une série de fenêtres sont nées dans différentes couleurs d’argile, du grès gris, de la porcelaine blanche et des ocres, exprimant cette volonté d’ouverture. Les œuvres ont été présentées crues, les cuissons se feront dans un deuxième temps.
Merci à ceux qui ont permis cette expérience d’une grande richesse.