Ressources   Biographie    
        CV    
OUSMANE DIA       Textes
      Presse    
             
             

BIOGRAPHIE: Français / Anglais

Ousmane DIA

Artiste plasticien sénégalais et suisse, enseignant d’arts visuels, Ousmane DIA vit et travaille à Genève depuis plus de 22 ans. Diplômé de l’Ecole Nationale des Beaux-Arts de Dakar, il complète ses études avec un Post-grade en sculpture à l’Ecole Supérieure d'Arts Visuels de Genève et obtient son diplôme en 2001.

Une chaise. Une autre chaise ! Une chaise encore ? Et puis une autre et deux autres et dix autres. Une ribambelle de chaises, des grandes, des petites, des verticales, des horizontales, isolées ou empilée en colonnes rectilignes ou dont la courbe défie l’équilibre.

L’artiste Ousmane DIA a choisi le symbole de ce palliatif à la fatigue de la station debout, pour en faire une espèce de totem favori qui, en deux ou en trois dimensions, parsème son œuvre de manière récurrente sinon permanente.

L’artiste, en pleine maturité, pousse très loin la métaphore à propos de cet objet de notre quotidien, dont la banalité nous fait oublier les enchainements d’idées qu’il peut susciter.

D’un homme épanoui, tant moralement que matériellement, on dira qu’il est assis, et bien assis, la chaise, c’est aussi le trône, le lieu de prédilection de celui qui commande, qui donne des ordres et qui se fait respecter. La position debout peut se révéler à la longue fatigante ; la position couchée rend trop vulnérable et ne donne pas une belle image de soi dans l’abandon qu’elle suggère.

Adroit intermédiaire, la position assise est celle qui tout à la fois repose et qui prépare à l’action, à l’intervention rapide. Parce qu’elle permet l’aisance, elle est plus confortable que la position debout qui est celle de ceux qui reçoivent des ordres et parce qu’elle autorise la domination, tant psychologique que physique, elle surplombe ceux qui sont prosternés ou couchés.

Parce qu’elle repose de la fatigue, la chaise est aussi celle qui accueille, qui sauve, l’être épuisé par sa course contre le temps et contre la vie ; elle est symbole de bienvenue, d’ouverture, de rencontre et de partage.

En trois dimensions, la chaise est immédiatement perceptible comme telle et l’artiste en a fait la grande thématique de son œuvre que l’on retrouve sur plusieurs espaces publics dans ses deux pays. Mais on la retrouve également sous une forme moins immédiatement perceptible dans les toiles –trop rares- que produit également Ousmane DIA et dont quelques beaux exemplaires sont ici soumis à notre appréciation.

Dès 1999, Ousmane DIA participe à de nombreuses expositions individuelles et collectives en Suisse, au Sénégal, en France et aux Etats-Unis notamment.

Les œuvres d’Ousmane DIA interpellent par leur relative facilité d’approche et pourtant…l’harmonie et l’équilibre subissant l’assaut du temps et de la rouille avec une telle maîtrise ne doit pas faire oublier au public que le point de rupture si proche n’est improbable que par la volonté de l’artiste.

Les œuvres d'Ousmane DIA prennent racine dans le vécu et font souvent écho à l’actualité.

Ousmane travaille la chaise, inlassablement, méticuleusement la même. Dans ses oeuvres, la chaise est devenue omniprésente. D’abord une recherche formelle elle devient obsessionnelle. Elle est la palette de l’artiste.

Dans les dernières oeuvres d'Ousmane DIA, la chaise prend ses aises. Elle tourbillonne, elle danse, elle témoigne, elle affirme.

 

Biography - English version

Ousmane DIA,

Senegalese and Swiss visual artist, visual arts teacher, Ousmane DIA has been living and working in Geneva for more than 22 years. A graduate of the National School of Fine Arts in Dakar, he completed his studies with a post-graduate degree in sculpture at the Ecole Supérieure d'Arts Visuels de Genève and graduated in 2001.

A chair. Another chair! Another chair? And then another one and two more and ten more. A ribbon of chairs, large, small, vertical, horizontal, isolated or stacked in straight columns where the curve defies balance.

The artist Ousmane DIA has chosen the symbol of this palliative to the fatigue of standing, to make it a kind of favorite totem pole which, in two or three dimensions, scatters his work in a recurring if not permanent way.

The artist, in full maturity, pushes further the metaphor about this object of our daily life, whose banality makes us forget the chains upon ideas which it tends to arouse.

From a man fulfilled, both morally and materially, one will say that he is seated, and well seated, the chair is also the throne, the place of predilection of the one who commands, who gives orders and who is respected. The standing position can prove to be tiring in the long run; the lying position makes one too vulnerable and does not give a beautiful image of oneself in the abandonment it suggests.

Sitting is the intermediate position, the sitting position is the one that both rests and prepares for action, for rapid intervention. Because it allows ease, it is more comfortable than the standing position which is that of those who receive orders and because it allows domination, both psychological and physical, it overlooks those who are prostrate or lying down.

Because it allows rest from fatigue, the chair is also the one that welcomes, that saves, those exhausted by their race against time and against life; it is a symbol of welcome, openness, meeting and sharing.

In three dimensions, the chair is immediately noticeable as such and the artist has made it the main theme of his work, which can be found in several public spaces in both countries. But it can also be found in a less immediately perceptible form in the -too rare- canvases also produced by Ousmane DIA, of which a few fine examples are here submitted for our appreciation.

Since 1999, Ousmane DIA has taken part in numerous individual and group exhibitions in Switzerland, Senegal, France and the United States in particular.

The works of Ousmane DIA challenge by their relative ease of approach and yet...the harmony and balance undergoing the assault of time and rust with such mastery should not make the public forget that the breaking point so close is only improbable by the will of the artist.

The works of Ousmane DIA are rooted in the lived experience and often echo current events.

Ousmane works the chair, tirelessly, meticulously at the same time. In his work, the chair has become omnipresent. First a formal research, it becomes an obsession. It is the artist's palette.

In the latest works of Ousmane DIA, the chair is at ease. It swirls, it dances, it testifies, it affirms.

Translation provided by Lakisha Ridley /

 

 

     


copyright (©) Ousmane DIA 2022 - Tous droits réservés